B

Ne crois pas que tu m’aimes – Alfreda Enwy

29 avril 2019 | Par Boukynette

Ne crois pas que tu m'aimes - Alfreda Enwy
Coucou tout le monde ! Je vous retrouve après une semaine bien chargée, pour vous partager mon avis sur Ne crois pas tu m’aimes, d’Alfreda Enwy dans la Collection &H.

J’apprécie beaucoup la plume d’Alfreda Enwy alors j’avais vraiment hâte de pouvoir lire cette histoire. Malgré certains avis négatifs que j’ai pu lire, j’y suis allée sans a priori et ce fut un véritable coup de coeur pour moi.

Le résumé

Il l’a toujours protégée… mais parviendra-t-il à la sauver de lui-même ?

Il s’appelle Mao, elle s’appelle Autumn. Depuis qu’ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables.
Pour Mao, cette  amitié est plus importante que tout. Pour Mao, Autumn est la fille la plus précieuse qui soit. Et il doit à tout prix la protéger de la dureté du monde ; ce monde contre lequel il se bat plusieurs soirs par semaine, sur un ring qui n’attend que de voir couler son sang.

Car Mao est étudiant le jour, expert des combats clandestins la nuit, et un enfoiré de première… tout le temps. Alcool, filles,  fêtes, il voit la vie comme un jeu dans lequel tout est permis… ou presque. Car, quand il prend conscience qu’Autumn est une jeune femme séduisante avant d’être l’amie drôle et attachante qu’il a toujours connue, il comprend que, pour une fois, il va devoir respecter certaines limites. Pour préserver leur amitié, mais aussi et surtout pour protéger Autumn de lui-même…

Je n’arrive pas à t’oublier, c’est viscéral. Tu es dans ma vie depuis longtemps, mais là, je t’ai dans la peau. Tu t’es insinuée dans mon esprit, et je ne parviens pas à penser à autre chose qu’à toi. J’ai essayé, mais c’est peine perdue, je le sais. J’ai déjà baissé les armes.

Ce que je sais en revanche, c’est qu’elle est à moi. Peu importe le temps passé, peu importe ce qui est arrivé, elle m’appartient corps et âme.

Ce que j’en ai pensé

Ne crois pas que tu m’aimes fait partie de ces histoires qui vous marquent, qui vous parlent et ne vous lâchent plus.

Une histoire de profonde amitié…

Le lien qui unit Mao et Autumn est indéfectible depuis leurs 8 ans. Malgré leurs différences, ils ont réussi à être le pilier l’un de l’autre dans toutes les situations. J’aime vraiment beaucoup les histoires d’amitié transformée, surtout quand celle-ci est aussi forte dès les départ.

Je me suis profondément attachée à Autumn et Mao. Surtout à Mao. Je connais ce besoin, cette volonté, de vouloir parfois s’échapper de son quotidien, de sa réalité. Cette envie parfois de tout casser. Cette colère sournoise qui peut nous envahir sans même qu’on n’ait de véritable raison. J’ai apprécié toute la complexité de ce personnage à la fois sombre et lumineux. Sur beaucoup de points, Mao me ressemble un peu.

Par leur regard d’enfant, ils ont su se dompter l’un et l’autre. Et toute l’allégorie sur l’automne m’a complètement emportée. De la couleur de cheveux d’Autumn, au Kōyō de Mao, rien n’est laissé au hasard. Ce surnom est juste magnifique ! Et j’ai encore plus l’envie de visiter le Japon. En automne surtout !

… et une histoire d’amour passionnée

L’amitié entre les deux personnages en vient doucement à devenir davantage. Une histoire d’amour aussi passionnée que destructrice. Mais qui leur apporte tellement à tous les deux.
Je ne vous le cache pas, il y a eu des moments où j’aurais mis des grandes paires de claques à Mao. Il a parfois une manière de gérer ses frustrations beaucoup trop sèche. Son discours dépassant largement la limite du raisonnable.

Mais en même temps, j’ai aussi tenu compte de ce qu’il a vécu. La deuxième partie du roman ne l’épargne pas, et je peux comprendre qu’il soit très en colère dans ces conditions. Et je crois que j’aurais été de ceux qui auraient gérer la situation de la même manière. Il m’est arrivée de ne pas comprendre certains choix d’Autumn.

Au delà de ça, Autumn et Mao sont totalement dévoués l’un à l’autre. Cela constituant une romance comme je les aime. Ils sont l’image même que l’amour peut nous consumer au point de se perdre soi-même. Qu’il peut nous faire faire des sacrifices au-delà de la raison. Et j’ai trouvé ça magnifique.

Je terminerai en vous disant à quel point j’ai aimé le style d’écriture. Alfreda Enwy nous emporte avec elle. Elle nous maltraite autant qu’elle nous émeut et c’était juste génial ! Je ne crois pas avoir déjà autant surligné de passages dans un livre !
Ce roman est complètement addictif et il a été difficile de laisser les personnages en le refermant à la dernière page.

Foncez sur cette histoire, si vous aimez les romances difficiles mais porteuses d’espoir.

Carte d'identité du livre

Titre : Ne crois pas que tu m'aimes

Auteur(s) : Alfreda Enwy

Date de parution : 03 avril 2019

Editeur(s) : Collection &H

Thème(s) : Amitié, Romance, Loyauté

Prix : 16€90

Où le trouver ? Amazon

Note personnelle : 10 /10

Les articles similaires

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Avant de partir !

Ne ratez pas nos dernière publications !

Abonnez vous au blog et recevez tous nos derniers articles !

Je m'abonne